Médias sociaux pour les nuls

Médias sociaux pour les nulsLes médias sociaux sont de plus en plus nombreux et spécialisés. Leurs utilisateurs sont en constante croissance et branchés presque en permanence. Chaque type de clientèle répond de manière différente selon le type de message et la manière dont il est diffusé.

Sur les médias sociaux, le contexte est souvent aussi important que le contenu. Plusieurs facteurs influencent la réception face à une publication. Premièrement, l’endroit et l’heure peuvent avoir un impact sur la réponse. Normalement, nous n’interagissons pas de la même manière le lundi matin que le vendredi soir. Ensuite, il est important de considérer la manière dont l’information est consommée. La réaction peut être très différente si on consulte une publication sur un téléphone, une tablette ou un ordinateur. La réaction peut aussi être différente si on consulte son téléphone tranquillement dans l’autobus ou si on est plutôt pressé au petit coin. Pour maximiser les répercussions d’une publication, il est idéal de réfléchir à tout ça avant de publier!

Facebook

Il s’agit du réseau social le plus connu et le plus populaire. Quasiment tout le monde possède désormais un compte Facebook. Avec plus d’un milliard d’abonnés, c’est le réseau social le plus populaire au monde. Selon une étude NetTendances, au Québec, c’est plus de 70% des internautes qui possèdent un compte Facebook.

Sur Facebook, les entreprises peuvent publier une page pour joindre leurs clients. Les pages qui ont beaucoup de succès sur Facebook ont une tendance généralisée à publier plusieurs fois par semaine. Plusieurs pages posent des questions à leurs adeptes pour obtenir une réaction. Toutefois, il faut éviter de poser des questions simplement pour obtenir des réactions. Si on pose une question, il faut absolument que ce soit à propos de quelque chose qui est important pour notre auditoire. Avec le bon auditoire, on peut obtenir plusieurs centaines de réponses à une question simple à propos d’un sujet qui soulève des passions!

Quand vient le temps de publier une promotion, il est souvent inutile de se forcer à poser une question. Si la promotion est réellement intéressante pour l’auditoire, les commentaires, les “j’aime” et les partages se produisent naturellement.

De manière générale, on pourrait dire que moins les gens sont intéressés à leur boulot, plus les gens sont portés à être sur Facebook. Plusieurs études portent à croire qu’il est plus efficace de publier le jeudi ou le vendredi.

Twitter

Les internautes québécois utilisent aussi d’autres réseaux sociaux. Twitter est une véritable étoile montante. La particularité de Twitter au Québec est que son utilisation est répandue également pour toutes les tranches d’âge. Bien que son taux de pénétration n’est pas encore aussi élevé que celui de Facebook, la part des jeunes et moins jeune sur Twitter est similaire.

Une façon d’avoir du succès sur les réseaux sociaux est de publier de manière régulière et de se démarquer dans un domaine où on a une certaine expertise. Les mêmes conseils de publication s’appliquent dans le cas de Twitter. Par exemple, il est particulièrement efficace d’y publier le matin pendant que les gens sont en transport en commun. Pendant cette période, plusieurs personnes utilisent Twitter pour être au courant de l’actualité avant d’arriver au boulot.

Youtube

Encore selon l’étude NetTendances, YouTube réussi à rejoindre environ 70% des Québécois. YouTube est désormais un mot qui fait partie du vocabulaire de la majorité de la population du Québec.

On peut  y retrouver une abondance de contenu vidéo de tous les genres. Pour se démarquer, il faut offrir un contenu original et de qualité. Bien que l’internet semble avoir une affection toute particulière pour les bébés chats, il ne suffit pas de faire un vidéo avec de jeunes félins pour avoir du succès (ça prend aussi du bacon).

Le format de publicité de YouTube permet de cibler une clientèle et d’insérer une publicité avant de consulter un vidéo. On paie seulement lorsque le contenu est vu. Si le visiteur clique pour “passer l’annonce”, le commanditaire ne paie pas.

Autres médias sociaux

Selon l’auditoire que vous aimeriez rejoindre, il pourrait aussi être intéressant d’envisager une stratégie sur des réseaux sociaux émergents. Par exemple, Instagram est un réseau social qui rejoint une clientèle généralement plus jeune. Le principe d’Instagram ressemble énormément à celui de Facebook, la différence étant qu’on peut publier exclusivement des photos et des vidéos. Sur Instagram, les vidéos doivent absolument durer entre 3 et 15 secondes. Il est intéressant de noter que Facebook a acheté Instragram en 2013; il faudrait donc s’attendre à une croissance de ce réseau social.

Pinterest est un réseau social où un peu faire des “pins” avec les choses qui nous intéressent. Les pins peuvent être n’importe quoi : une image, une vidéo, une recette, une page web, etc. En 2013, ce réseau social a rejoint seulement 6% de l’auditoire québécois. Cependant, si le Québec imite la tendance des États-Unis, il faut s’attendre à voir l’utilisation québécoise augmenter. Selon une étude publiée à la fin de l’an dernier, une Américaine sur trois possèderait un compte Pinterest. Jusqu’à maintenant, ce réseau social est nettement plus populaire chez les femmes.
Vine est un réseau social orienté autour de la création de contenu vidéo de 6 secondes. Même si ce concept ne semble pas nécessairement très intéressant à première vue, ses utilisateurs sont principalement des gens créatifs et on peut y retrouver du matériel très divertissant. Twitter a acheté ce réseau social en 2012 avant son lancement officiel. Depuis cette acquisition, les vidéos Vine sont très bien intégrés dans Twitter. Pour les marques, on y retrouve des histoires de succès avec des compagnies qui s’en servent d’une manière créative.

Conclusion

Les médias sociaux sont un peu comme la jungle de l’internet. Avoir la possibilité de joindre les consommateurs directement est une arme à deux tranchants. Les consommateurs ont aussi la possibilité de communiquer publiquement avec les entreprises. Il est très important de savoir bien réagir aux critiques potentielles qui pourraient être formulées sur les médias sociaux.

Les médias sociaux semblent se multiplier et se spécialiser. Si la tendance se maintient, il faudra adopter une stratégie qui implique plusieurs médias sociaux pour être en mesure de joindre l’ensemble de notre clientèle.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Entrez votre nom, courriel et votre commentaire.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code class="" title="" data-url=""> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> <pre class="" title="" data-url=""> <span class="" title="" data-url="">