Le marketing traditionnel est-il mort?

4LrC7RpxY

Ah ! Le marketing traditionnel ! La scène de bon nombre des meilleures campagnes de marketing jamais réalisées. Incluant la diffusion, l’imprimé et le télémarketing, on dit souvent que le marketing traditionnel est voué à mourir, j’entends même souvent qu’il est déjà mort. Vraiment?

SPOILER ALERT !

Non, il n’est pas mort, mais il est normal de penser que c’est le cas. Tout ce que le web nous apporte est un clou de plus dans le cercueil des médias traditionnels.

Outre les raisons bien connues comme les coûts et le ciblage, pourquoi est-ce que le web l’emporte en ce moment et l’emportera toujours dans le futur? Voici, à mon humble avis, les trois raison principales:

1- Marketing du moment alias: le «Timing»

Te souviens-tu quand on planifiait nos dépenses marketing sur 12 mois? On déterminait en janvier ce qu’on allait afficher en novembre… La clientèle d’aujourd’hui, connectée et informée, nous force plutôt à adapter une pratique d’affaires dites «marketing du moment».
Ça t’est déjà arrivé de voir une publicité de bottes de pluie sur internet comme il pleuvait dehors? Quelle coïncidence! Ça, c’est du marketing du moment, et c’est bien plus efficace que si j’avais affiché ma publicité dans un magazine.
La différence, c’est la qualité de contact avec ton client. C’est assez difficile de se présenter devant un client attentif, peu importe le média, alors assure-toi que lorsqu’il te donne son attention, tu lui offres ce qu’il veut, de la façon qui lui plaît, et ce, au bon moment.

2- Le «Big Data»

Selon moi, la raison principale de la mutation des budgets marketing vers le Web: le «Big Data», c’est-à-dire toutes les données rendues disponibles par le Web. Pourquoi est-ce si important? Tout simplement parce que plus j’ai de détails sur mon client, plus mes analyses me permettent de comprendre ma clientèle et donc, de lui offrir ce qu’elle recherche.
Si on reprend mon exemple des bottes de pluie, cette stratégie basée sur le moment est déjà efficace, mais si je sais que mon client préfère la couleur rouge, je lui en offrirai de cette couleur pour maximiser mes chances de le convertir.
En résumé, le Web te permet d’obtenir plus de données sur ton client et donc, de mieux calculer et gérer ton retour sur investissement.

« 90% des données mondiales recueillies au cours des 2 dernières années ont été collectées via le numérique, les recherches Web et les médias sociaux. » – BrightEdge

big-data

3- Médias sociaux

Ce qui est fantastique des médias sociaux, c’est qu’ils regroupent les deux autres éléments de cet article: le «timing» et le «Big Data».
Par exemple, sur ta page Facebook d’entreprise, tu pourrais publier une promotion pour des bottes de pluie rouge au moment exact où il pleut, et ce, en ciblant ta région locale seulement. Tu obtiendras des opinions en temps réels, ainsi que des questions et des commentaires qui t’aideront à mieux planifier la prochaine promotion.

Une fois la promotion expirée, tu auras sous la main des données démographiques critiques aux succès de tes prochains efforts marketing. Par exemple: la ration hommes versus femmes, le groupe d’âge le plus impliqué, la ville la plus active et beaucoup plus.

Exactement le genre d’activité marketing qui envoie les médias traditionnels au vestiaire.

giphy

Si tu ne peux pas le battre, rejoins-le

En conclusion, le marketing traditionnel ne mourra pas, il va évoluer. En fait, il a déjà commencé. Par exemple, Google qui lance Fiber aux États-Unis, la télévision programmatique; une télévision gérée et optimisée par le Web. Investirais-tu dans une publicité télé si tu savais ensuite combien de personnes l’ont vue, pendant combien de temps, combien sont ensuite allés sur ton site pour acheter ton produit et qu’est-ce que les gens en pensent sur les médias sociaux? C’est dans cette direction que ça s’en va.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Entrez votre nom, courriel et votre commentaire.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code class="" title="" data-url=""> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> <pre class="" title="" data-url=""> <span class="" title="" data-url="">