Marketing Go – Pokémon et le marketing local

Cover-article2T’as sûrement entendu parler de Pokémon Go , ce jeu mobile gratuit de Niantic paru seulement aux États-Unis, en Australie et en Nouvelle-Zélande (au Canada depuis lundi le 18 juillet) qui a créé tout un monde de réactions sur le Web. À titre de référence, voici un graphique qui indique la popularité de Pokémon sur le Web depuis 2005; vous remarquerez qu’il y a un intérêt historique en ce moment.

Capture d’écran 2016-07-13 à 13.14.15


C’est quoi Pokémon Go?

Si tu as vécu sous une roche lors des 2 dernières semaines, regarde ce topo d’un “meetup” de Pokémon Go à Toronto:

http://en.daily.vice.com/videos/we-went-to-a-pokemon-go-lure-party-in-toronto?utm_source=vicefbca

L’aspect social m’impressionne.

Si tu ne veux pas regarder cette vidéo, tu dois savoir:

-Il s’agit d’un jeu où des créatures “Pokémon” sont cachées un peu partout dans ta localité;

-Tu dois les attraper en te déplaçant physiquement et en te guidant avec une carte intégrée;

-Tu peux entraîner tes bibittes à devenir plus fortes pour conquérir des “Gyms”, qui sont en réalité des points de contrôle sur la carte.


Pourquoi tout le monde en parle?

J’ai un membre de ma famille qui me disait le week-end dernier : “Je n’avais jamais vu mon voisin en 4 ans avant cette semaine; il ne sortait jamais de chez lui, maintenant, il est constamment dehors!”

Sérieusement?

L’histoire avec Pokémon, c’est que ç’a toujours été populaire, c’est loin d’être nouveau. Par contre, auparavant tu devais acheter une console de Nintendo portative et le jeu en question pour en profiter (il y a 26 jeux à ce jour). Le tout peut s’élever facilement jusqu’à 300$.

Maintenant, c’est une application mobile gratuite, c’est donc beaucoup plus accessible considérant que tout le monde possède un téléphone intelligent.

Aussi, c’est différent.

Différent comment? Il s’agit de réalité augmentée.

Bien honnêtement, quelle est la dernière occasion où on a eu droit à une nouveauté comme celle-là? Sans mentionner qu’elle est gratuite et accessible à tous?


Opportunités de marketing local

Une petite pizzéria locale américaine écrivait sur Twitter: “ J’avais très peu de clients tous les jours, mais depuis que Pokémon Go est sorti, j’accueille 60 personnes de plus par jour!”

La pizzéria en question se situe en face de ce qu’on appelle: Un “Pokéstop”.

La seule façon de se ravitailler en items pour attraper lesdits Pokémon, c’est de s’arrêter à des “Pokéstops”.

Vous comprenez ce qui est arrivé?

Certains commerces ont même poussé l’expérience en achetant des “leurres” à Pokémon. Ces “leurres” attirent les bibittes à un endroit désigné, ce qui attire les joueurs.

Pour 1.39$ dans le “Poké Shop”, tu peux attirer tous les aventuriers de ta localité dans ton commerce; bienvenue en 2016. Adwords, c’est tellement 2015.

Cityzen-Pokemon-360x480


Publicités Google maps

Le jeu étant développé par Niantic (une startup interne de Google), il utilise donc l’engin Google Maps. On peut alors s’attendre à ce qu’il y ait des localisations sponsorisées intégrées au jeu, un peu comme lorsque tu recherches “restaurant Montréal” et que ton premier résultat est sponsorisé.

Là tu te dis : “Qui va payer pour ça? Qui va payer des gros dollars pour s’afficher devant les enfants qui jouent à Pokémon Go”.

Premièrement, la vaste majorité (estimée à environ 80%) des joueurs sont des adultes.

Deuxièmement, Pokémon Go compte plus de 2 fois la base d’utilisateurs de Tinder, et le jeu n’est lancé que dans 4 pays (pour l’instant).

Prends le temps d’assimiler ça 2 minutes…

Les chiffres officiels ne sont pas divulgués, mais selon ComScore et SimilarWeb, 9,55 millions d’utilisateurs au moins se connectent tous les jours à Pokémon Go.

Imagine lorsque ça sera lancé à échelle mondiale.


Marketing virtuel

Réalité virtuelle + marketing numérique = marketing virtuel !

Niantic a déjà annoncé que son jeu serait compatible bientôt avec les casques de réalité virtuelle.

Imaginez que vous vous rendez à un Pokéstop et que le jeu vous suggère de prendre une pause dans un petit café local sur votre chemin? Avec des flèches indiquant le chemin à vos pieds!

Pokemon-go-1


 Marketing local

“Uh oh! Il y a un Pidgey dans nos bureaux! Venez l’attraper et on vous offre une consultation gratuite pour votre stratégie Web !” :)

Oui? Non?

Pidgey


 

Conclusion

On peut aimer ou pas Pokémon Go, mais reste que ça fait sortir les gens dehors. À force d’aller marcher à l’extérieur, de rencontrer des gens et de se parler, on développe une communauté,

une belle communauté avec des gens qui partagent le même hobby.

Ça fait du bien de voir du monde dehors.

-“Wow! T’as des gros molets! Pis t’es pas mal bronzé!”

-“Ouais je joue à Pokémon GO tout les jours…”

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Entrez votre nom, courriel et votre commentaire.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code class="" title="" data-url=""> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> <pre class="" title="" data-url=""> <span class="" title="" data-url="">