Les Instant Articles de Facebook

instant_articlesLa semaine dernière, en fait mercredi le 13 mai, Facebook a lancé une nouvelle plateforme nommée “Instant Articles”. Une nouvelle plateforme où il sera possible d’afficher vos contenus. Avant de commencer à critiquer, j’ai pris le temps de regarder l’état du Web actuel. La vérité est que les utilisateurs l’utilisent de façon cloisonnée, que ce soit dans des applications ou sur un site à utilité précise. On utilise moins le Web à grande échelle. Les contenus sont moins visités de façon générale sur un site qu’on visitera pendant des heures (à quelques exceptions près).

En fait, j’irais même plus loin : il y a des plateformes qui servent à diffuser des contenus qui sont consommés de façon rapide et efficace. Des plateformes comme Facebook justement. Facebook est, pour beaucoup d’entre nous, le site sur lequel nous commençons nos navigations. On voit une photo cute de chat, on va la voir, mais on revient toujours à Facebook afin de retrouver un autre contenu à consommer rapidement.

Étant donné ce rôle, il me semble tout à fait naturel que Facebook décide de donner aux diffuseurs de contenu une place directe sur sa plateforme. Un endroit où il sera possible pour les diffuseurs de contenus d’afficher de façon évidente leurs éléments.

Ceci n’est qu’un test!

Ce qu’il ne faut pas oublier, c’est que pour le moment la plateforme est seulement à l’état de test avec plusieurs différents diffuseurs. En fait, les partenaires de lancement de Facebook sont The New York Times, National Geographic, BuzzFeed, NBC News, The Atlantic, The Guardian, BBC News, SPIEGL Online et Bild. C’est des partenaires intéressants qui génèrent en effet un grand nombre de contenus de qualité. Ils ont tous déjà une crédibilité établie, c’est quasiment à se demander pourquoi ils utilisent la plateforme?

launchPartners

Il a été mentionné par certains des partenaires que c’était non-seulement un test pour Facebook, mais un test pour eux également afin de voir si la plateforme répond à leurs besoins.

À quels besoins répond Instant Articles?

Instant Articles permet d’avoir une plateforme d’édition hyper efficace, avec des options de visuel et des niveaux de données assez intéressantes. Les partenaires pourront premièrement fort probablement avoir accès aux statistiques démographiques des visiteurs de leur contenu puisque Facebook les détient pour chacun d’entre eux. Plus loin encore, il y a toute la question de performance. Passer de Facebook à un autre site demande un temps de chargement plus long que de tout simplement afficher du contenu qui fait partie de Facebook. Plus performant et plus rapide implique donc plus de lecteurs réels du contenu.

Les outils permettent aussi d’avoir des images en hyper haute résolution où l’on peut naviguer efficacement à travers des actions avec le téléphone mobile. En plus, on peut savoir où les photos affichées ont été prises, on peut avoir des détails sur les différents éléments visuels que nous n’avons pas nécessairement dans les plateformes de diffusions traditionnelles.  En somme, utiliser la plateforme de Facebook risque de donner des possibilités d’éditions plus avancées que les plateformes traditionnelles et nous garantit que les utilisateurs ayant cliqué liront le contenu.

Mais les revenus?

La plupart des diffuseurs de contenu ont besoin de visites sur leur présence numérique afin de faire des revenus avec le placement publicitaire. On pourrait donc croire qu’en utilisant la plateforme Instant Articles, on risque de se causer des coupures de ce côté. Mais c’est faux! Instant Articles permet aux diffuseurs de mettre leur publicité et en conséquence, générer leur revenu sur la plateforme. Il y a également une formule de redevance à Facebook si on ne veut pas gérer les publicités affichées, mais la vaste majorité du revenu revient quand même à celui ayant produit le contenu. C’est vraiment gagnant comme solution!

Toi tu en penses quoi d’Instant Articles?

Je pense sincèrement que c’est une belle plateforme. En effet, le temps de chargement, le revenu laissé au diffuseur et les outils d’analyse d’audience sont tous hyper positifs pour les différents diffuseurs de contenu. On pourrait croire ne pas avoir le contrôle, mais non, encore là, c’est une fausse croyance. On peut changer le branding, les polices et l’allure de nos publications comme bon nous semble sur la plateforme. En plus, étant donné la rapidité et la facilité d’accès au contenu, c’est super positif pour les utilisateurs de Facebook à grande échelle qui y sont seulement pour consommer le contenu. En fait, je pense qu’avec cette plateforme, Facebook vient de se placer dans une situation enviable afin de devenir l’Internet en soi. J’exagère à peine. Non seulement sera-t-il la source de nos visites sur du contenu généré par des diffuseurs externes, mai en plus, il hébergera le contenu de ces diffuseurs. C’est une belle façon de nous garder captifs de sa plateforme! Good job Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Entrez votre nom, courriel et votre commentaire.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code class="" title="" data-url=""> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> <pre class="" title="" data-url=""> <span class="" title="" data-url="">