“La meilleure condition de travail, c’est les vacances”

VacancesLe titre est une citation d’un humoriste français et en lisant mon article, vous pourrez constater qu’elle est tout à fait appropriée!

Avant de commencer la rédaction de mon article sur l’importance de prendre des vacances, j’ai fait un peu de recherches sur le sujet. Au fil de mes recherches, je suis tombée sur un article qui classait les pays en fonction du nombre de congés payés et de congés fériés auxquels les travailleurs ont droit.

On sait tous que chez nous au Québec, on a droit à 2 semaines de vacances par année et à 8 jours fériés. Comme on ne compte pas les jours de la fin de semaine, on a plutôt droit à 10 jours de vacances par année. Ce qui nous fait donc 18 jours de congés en tout.

Comme il m’est arrivé de travailler avec des collègues français, je savais qu’ils avaient droit à beaucoup plus de journées de congé que nous mais je ne savais pas à quel point. En fait, c’est aussi le cas de plusieurs pays européens.  Le pays qui vient en tête du classement est l’Autriche avec 25 jours de vacances et 13 jours fériés. La France vient en 5ième position du palmarès avec 25 jours de vacances et 11 jours fériés. Dans les pays européens, la 25ième place est occupée par les Pays-Bas avec 20 jours de vacances et 8 jours de congés fériés.

J’ai été très étonnée de lire que chez nos chers voisins, il n’existe pas d’obligation légale pour les employeurs d’octroyer des congés payés à leurs employés. Ça ne veut pas dire que les américains ne prennent pas de vacances mais ils doivent négocier leurs congés annuels avec leur employeur. On dit que près de 25% des travailleurs américains ne prennent pas de vacances. Toutefois, dans les grandes entreprises, 2 semaines de congés payés sont règle courante. Je serais toutefois curieuse de voir de combien de jours de congés payés bénéficient ceux qui travaillent dans des petites entreprises.

Vacances, agendaIl y a un grand écart entre les pays européens et l’Amérique du Nord. Je n’ai pas la prétention d’en connaître la raison et de me lancer dans une analyse socio-économique rigoureuse mais je serais curieuse de connaître les causes de ce si grand écart. Est-ce  parce que « traditionnellement », les européens donnent une plus grande importance à la famille et aux loisirs ? Est-ce parce qu’en Amérique du Nord, on donne une trop grande importance au travail dans notre vie ?

Au Québec, on parle beaucoup de conciliation travail-famille et de conciliation travail et vie personnelle et même si ça ne se reflète pas nécessairement au niveau des jours de congés payés, il y a de plus en plus d’ouverture chez les employeurs. Dans beaucoup d’entreprises, il est possible d’avoir des heures de travail très flexibles. Plusieurs de mes collègues qui ont des enfants préfèrent commencer plus tôt le matin pour ne pas avoir à courir pour aller chercher leurs enfants à la garderie. D’autres préfèrent commencer plus tard pour éviter les heures de trafic.  Il nous est aussi possible, occasionnellement, de travailler à partir de la maison.

Il parait que le nombre de semaines consécutives idéal pour décrocher complètement du travail est de 3 semaines. Pour y avoir droit, il faut toutefois travailler au moins 5 ans pour le même employeur. Il reste que l’écart est énorme entre nous et la plupart des pays européens et mêmes des autres pays. À quand une nouvelle révision des normes du travail au Québec ?

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Entrez votre nom, courriel et votre commentaire.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code class="" title="" data-url=""> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> <pre class="" title="" data-url=""> <span class="" title="" data-url="">