L’implication d’un client pour un projet web

Img_Blog_Josee_300

Dans l’un de mes premiers billets sur ce blogue, je me penche sur la réflexion que doivent faire les entreprises avant de contacter des agences web pour obtenir une soumission.

Une fois que vos besoins sont bien établis et que vous avez sélectionné l’agence qui procèdera à la refonte de votre site, sachez que vos tâches à accomplir sont loin d’être terminées. Il est difficile de chiffrer le nombre d’heures que vous devrez passer à prendre des décisions, à donner des approbations et à collaborer avec votre agence, mais une chose est certaine, la refonte d’un site nécessite un étroit travail de collaboration qui vous prendra pas mal de temps.

Si vous êtes en plein processus de création ou de refonte du site de votre entreprise, vous trouverez dans les prochaines lignes un petit guide qui vous aidera à comprendre et à planifier votre temps et qui disons-le, facilitera la collaboration avec votre agence. Le temps de préparation que vous passerez contribuera au succès de votre site.

L’arborescence

Une des premières étapes est de définir les sections de votre site en fonction de vos objectifs d’affaires. Pour cette portion du travail, votre agence va certainement vous conseiller, mais ce sera à vous de prendre des décisions. Cette étape est cruciale, car elle sert à établir les fondations de votre site. Une fois que vous vous serez entendu avec votre agence sur l’arborescence, évitez de revenir sur votre décision une fois le projet bien en branle. Cette partie ne vous prendra pas beaucoup de temps, mais assurez-vous de répondre aux questions de votre chargé de projets le plus rapidement possible, sinon, vous risquez de ralentir inutilement le projet.

Les textes

Si vous avez déjà un site web et que vous procédez à sa refonte, c’est le temps de revoir les textes de votre ancien site et de déterminer ceux que vous désirez conserver. Pour vous aider, vous pouvez consulter les statistiques de votre site afin de voir quelles sont les sections ou les pages les plus consultées. Si vous avez un grand nombre de pages dans une section “À propos” et que celles-ci ne sont presque pas consultées par vos visiteurs, ne perdez pas un temps fou à revoir les textes pour les remettre dans le nouveau site. Si une section “À propos” est importante pour votre entreprise, vous pouvez la conserver mais profitez-en pour réduire considérablement la longueur des textes qu’on y trouve. Les contenus textuels d’un site ne doivent pas être trop longs. Vous trouverez d’ailleurs quelques conseils sur les contenus textuels dans mon billet “Rédaction pour le web”.

Si vous désirez rédiger de nouveaux contenus pour votre site, le travail doit être commencé dès le début du projet et même avant, si vous le pouvez. Assurez-vous d’avoir des ressources compétentes à l’interne pour la rédaction. Non seulement la personne doit avoir des compétences en rédaction, mais il faut également qu’elle s’y connaisse en rédaction web. Si vous avez un rédacteur sous la main mais qu’il ne connait pas du tout le web, vous pouvez demander à votre agence web de vous aider à optimiser les textes pour le web.

La rédaction de textes pour un site complet est un travail de longue haleine et si vous avez des délais à respecter pour lancer votre site, assurez-vous de commencer le plus tôt possible. Il ne sert à rien de lancer un site avec seulement une partie des contenus.

Au Québec, la plupart des entreprises ont un site bilingue, ce qui rajoute du temps de développement et de rédaction. Une fois vos textes approuvés dans une langue, vous devez ensuite prévoir du temps pour la traduction. Il y a plusieurs éléments à traduire dans un site : textes dans les images, menus et sous-menus, balise TITLE des pages, etc.

Trop souvent, dans un site bilingue, on dirait qu’il y a une langue qui est « négligée »; on voit que la traduction n’est pas de grande qualité. Selon moi, cela ne sert à rien d’avoir un site dans les deux langues si la traduction est bâclée. Si vous décidez d’avoir un site dans les deux langues, assurez-vous d’avoir une ressource compétente sous la main. Si vous en n’avez pas à l’interne, faites appel à un traducteur professionnel.

Les images

Si votre entreprise a des brochures corporatives ou des dépliants et autres matériels publicitaires, vous pouvez vous servir des images qu’on y trouve. Vous devez alors effectuer un travail pour trouver les images utilisées et faire un classement. Vous pourrez remettre ces images à votre agence et leur indiquer dans quelle section du site elles doivent se retrouver.

Il existe plusieurs banques d’images où on peut acheter des photos libres de droits à faibles coûts. Ces banques peuvent dépanner, mais elles ont été très utilisées par une multitude de sites et souvent, les mêmes images se retrouvent sur plusieurs sites. Imaginez que vous achetez une image, que vous l’utilisez sur votre site pour vous apercevoir ensuite qu’un de vos concurrents utilise la même ! Souvent, les images qu’on y retrouve ne « représentent » pas bien l’entreprise.

L’autre alternative, bien meilleure selon moi, est d’aller en shooting photos. Vous vous assurez ainsi d’avoir des images qui représentent bien votre entreprise et cette solution vous offre bien plus de latitude. Si vous investissez une certaine somme pour engager un photographe professionnel, vous pouvez toujours rentabiliser votre investissement et vous servir des photos dans différents supports publicitaires.

Lorsque les clients nous demandent de trouver des photos dans les banques d’images, nous passons un temps fou à trouver des photos appropriées et souvent, les photos que nous trouvons ne correspondent pas à l’usage que nous voulons en faire. Par exemple, si une image doit servir comme bandeau qui occupe toute la largeur du site, nous devons avoir une photo dont le format est horizontal.

Si vous n’avez pas d’autres alternatives que d’aller en banque d’images, vous pouvez toujours effectuer vous-même les recherches pour ensuite soumettre vos choix à l’agence, mais évidemment cela nécessite du temps.

Les fonctionnalités

Lorsque vous définissez vos besoins d’affaires, cela implique que votre site devra contenir différentes fonctionnalités. L’exemple le plus évident est une boutique en ligne. Si vous vendez des produits sur votre site, ça implique d’implanter un système de paiement compatible avec vos règles d’affaires (livraison, liaison avec votre inventaire, taxes, devises, etc). Il va de soi que votre agence doit avoir toutes les informations en main lorsque vient le temps de programmer toutes les fonctionnalités. Vous devez donc vous assurer de fournir toutes les informations nécessaires au bon fonctionnement des applications disponibles sur votre site.

En début de projet, il est conseillé d’organiser une rencontre entre le client et l’agence afin de s’assurer que toutes les règles d’affaires et les fonctionnalités désirées dans le site soient bien établies. Si l’agence n’a pas toutes les informations en début de projet et qu’en cours de route, une règle qui n’avait pas été établie au départ est ajoutée, cela peut avoir un énorme impact sur le développement. Dans certains cas, il peut même arriver que le travail déjà fait doive être complètement recommencé.

Les approbations

Pendant tout le processus de conception d’un site, l’agence doit obtenir des approbations du client sans quoi le projet risque de bloquer. Le travail de conception graphique demande beaucoup d’approbations du client et si celui-ci tarde à revenir à l’agence, cela ralentit tout le processus de conception. Si une maquette de page d’accueil est envoyée au client, l’agence ne peut pas intégrer et programmer la page tant et aussi longtemps que la maquette n’a pas été approuvée. Si le client demande certaines modifications à la maquette et que celle-ci est déjà programmée et intégrée, le travail sera à recommencer.

D’autres étapes nécessitent l’approbation du client et si les délais d’approbations sont longs à chaque fois, il est certain que cela aura un impact sur le temps et les coûts de développement. Un travail en étroite collaboration entre le client et l’agence permet de livrer un site dans des délais beaucoup plus courts et pour le client, cela veut dire moins de coûts supplémentaires et de mauvaises surprises.

Entrée de données

Si vous devez vous charger de l’entrée de données dans votre site, cela exige un travail de préparation qui vous facilitera la tâche. Faites-vous un document avec tous les textes du site et identifiez clairement dans quelle page du site ils doivent aller. Structurez vos textes pour identifier les titres et les sous-titres, vous sauverez ainsi du temps lors de la saisie de données.

Vous devez également préparer les images à insérer dans le site. Tout d’abord, identifiez les images à mettre dans le site et les pages où vous prévoyez les intégrer. Une fois que c’est fait, assurez-vous que vos images sont optimisées pour le web et qu’elles sont aux bonnes dimensions.

Les tests

Avant de mettre le site en ligne, votre agence procédera à une série de tests pour s’assurer du bon fonctionnement du site. Je vous suggère de faire de même de votre côté et même de demander à des collègues de naviguer dans le site et de tester les fonctionnalités. Si vous travaillez depuis plusieurs semaines sur votre site, il est plus difficile de prendre le recul nécessaire pour déceler des problèmes. Il est avantageux de demander à des gens qui n’ont pas été impliqués au projet de participer aux tests.

En terminant

Comme je le mentionnais au début de mon billet, il est difficile de chiffrer un nombre d’heures pour chacune des tâches que vous aurez à accomplir; cela dépend de l’ampleur du site. Selon moi, il faut considérer que vous aurez à passer entre 15% et 20% du temps estimé dans la soumission du site. Si la conception de votre site est évaluée à 300 heures, prévoyez entre 45 et 60 heures de travail pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Entrez votre nom, courriel et votre commentaire.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code class="" title="" data-url=""> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> <pre class="" title="" data-url=""> <span class="" title="" data-url="">