CMS et peinture à numéros

CMS et peinture à numerosQuand vient le temps de choisir un CMS et de décider de la façon dont le site sera maintenu à jour après son lancement, il y a un aspect très important à prendre en considération et qui est trop souvent négligé : les connaissances techniques et graphiques de la personne qui sera chargée de mettre le site à jour.

Un des besoins souvent exprimés par les clients pour le choix de leur CMS est la flexibilité de ce dernier. Ils veulent un outil de gestion qui leur permettra de créer de nouvelles pages et d’avoir une grande liberté au niveau des contenus et des médias qui y seront insérés. Je comprends tout à fait ce besoin d’autonomie, mais une trop grande flexibilité peut devenir un obstacle à l’évolution d’un site.

La meilleure comparaison qui me vient à l’esprit est la peinture à numéros. N’importe qui peut décider de se mettre à la peinture, d’aller s’acheter des toiles, des pinceaux et de la peinture pour ensuite se mettre à peindre des paysages. Même si la personne a tous les outils nécessaires pour pratiquer son art, ça ne veut pas dire que ses toiles seront des chefs d’œuvre, loin de là ! Ceux et celles qui ont reçu une toile en cadeau par un peintre amateur en savent quelque chose !

Si une personne décide de se mettre à la peinture et commence à peindre avec des peintures à numéros, ses chances sont de loin meilleures d’obtenir de bons résultats. Il est plus difficile de rater son coup quand on sait les couleurs qui doivent être utilisées et que le dessin est déjà fait.

C’est un peu le même principe avec les CMS. Si les pages d’un site peuvent être conçues avec un éditeur de type WYSIWYG, c’est un peu comme commencer à peinturer avec une toile complètement vierge. Si nous n’avons aucune connaissance en la matière, il y a de très bonnes chances pour que le résultat final soit un fiasco. Les conséquences sont moins grandes quand on peint pour soi, au pire on jette la toile et on en recommence une autre. C’est une autre histoire quand plusieurs pages d’un site sont mal conçues et que le site est un outil marketing pour une entreprise.

J’en arrive avec ma comparaison avec la peinture à numéros. Si la personne responsable de mettre le site à jour n’a aucune connaissance de base en design et en mise en page, il est préférable qu’elle travaille avec un CMS qui lui permettra d’entrer son contenu dans un format prédéterminé.

J’ai souvent vu des clients mettre en ligne des images complètement disproportionnées par rapport au reste du contenu. Les gens se plaignaient de la lenteur du site et croyaient qu’il y avait un problème au niveau de la performance du site alors qu’en fait, le problème provenait des images beaucoup trop lourdes qu’on retrouvait éparpillées un peu partout sur le site.

Souvent, pour faire ressortir quelques extraits importants d’un texte dans une page web, les gens pensent qu’ils doivent utiliser différentes grandeurs et couleurs de police. Et question d’être certain qu’on saisisse le message qu’ils veulent faire passer, on souligne des mots et on les met en gras. Il est vrai que cela fait ressortir certains mots du lot, mais ça donne l’impression d’avoir un site qui n’est pas professionnel et dont le contenu ressemble à une pizza! Après quelques mois d’une mauvaise gestion des contenus, le site ne répond plus aux objectifs établis en début de projet.

Pour éviter cela, il est préférable de payer un peu plus cher pour un CMS avec lequel on peut ajouter des pages et mettre à jour du contenu à l’aide de balises déjà établies. Cela permet de conserver une uniformité graphique et d’éviter des erreurs de mise en page.

Qu’est-ce que ça implique concrètement ?

• Des titres et des sous-titres uniformes (mêmes couleurs, mêmes grosseurs et types de polices) ;

• Des images qui se mettent automatiquement aux bonnes dimensions ;

• Des textes qui sont toujours de la même taille et de la même police ;

• Des pages qui respectent le guide des normes graphiques établies par un designer spécialisé en web ;

• Un site qui aura une plus grande espérance de vie et qui pourra plus facilement évoluer dans le temps.

Cela dit, je suis consciente que les entreprises n’ont pas toutes un gros budget à mettre sur un site web, mais je crois qu’il est préférable de prioriser la qualité des contenus plutôt que la quantité. À quoi ça sert d’avoir un grand nombre de pages et de sections si celles-ci sont mal faites ? Le visiteur risque de quitter votre site après quelques secondes seulement.

Pour éviter que cela arrive, l’agence qui produit le site doit se renseigner et demander à son client qui sera la personne qui mettra le site à jour et son niveau de connaissances. En fonction des informations obtenues, on peut conseiller adéquatement son client et lui développer un CMS qui correspondra le mieux à ses besoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Entrez votre nom, courriel et votre commentaire.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code class="" title="" data-url=""> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> <pre class="" title="" data-url=""> <span class="" title="" data-url="">