L’aire ouverte: pour ou contre?

L'aire ouverte: pour ou contre?Que ce soit pour optimiser des espaces de travail ou encore pour favoriser la collaboration au sein d’une équipe, le concept d’aire ouverte est de plus en plus répandue dans les milieux de travail. En effet, il est possible d’aménager des postes de travail de moins de 10 m2 par employé, chose impossible dans un bureau fermé, qui nécessite de 10% à 40% de surface supplémentaire. Au prix du pied carré dans les grandes villes, on comprend que le choix se fait rapidement pour une entreprise.

Il existe plusieurs types d’aires ouverte:

  • la grande surface, du type centre d’appel, avec sa mer de bureaux enlignés et ses séparateurs en tapis
  • l’aire sans séparateur avec de longues tables où les coudes de vos voisins n’ont plus aucun secret pour vous
  • et l’aire avec des petits séparateurs transparents qui donnent un semblant d’intimité.

Les pour

Pour le travail en équipe, rien de plus pratique. Plus besoin de réserver de salle de conférence, l’espace formé par les bureaux de l’équipe suffit. La proximité favorise la collaboration et les interactions entre coéquipiers, surtout quand on suit la méthodologie scrum et que l’équipe en question est composée de différents corps de métier comme des programmeurs, designers, intégrateurs et chargés de projets (pour en savoir plus sur scrum, consultez les excellents articles de ma collègue Josée à ce sujet!)

L’aire ouverte favorise les séances de brainstorming non-officielles. Ainsi, certains éléments, comme le design, peuvent être révisés en équipe, où des idées sont proposées au niveau du graphisme et de l’ergonomie, mais où des fonctionnalités peuvent aussi être pensées.

Les contre

Qui dit aire ouverte dit cohabitation en permanence. Difficile d’être dans sa bulle sans se soucier de l’environnement qui nous entoure et facile de se laisser distraire par des discussions qui se tiennent. Peut être que les résultats du dernier match vous intéressent peu et que votre collègue n’a pas trop d’intérêt pour l’organisation du mariage de votre soeur…  Les irritants peuvent s’accumuler rapidement: un collègue qui lève le ton, un autre qui écoute sa musique un peu fort, l’autre qui tape du pied constamment ou encore qui mâche sa gomme avec trop d’ardeur. En aire ouverte, il faut être conciliant, ce qui  peut être un irritant en soi!

Pour un chargé de projet ou toute personne qui doit travailler régulièrement avec le client, les appels clients sont assez problématiques. Il est difficile de contrôler le bruit qui nous entoure mais il est aussi difficile d’imposer à ses collègues de longues conversations téléphoniques.

Les solutions

Pour la concentration ou le collègue trop bruyant, une bonne paire d’écouteurs permet de s’isoler quelques temps. Par contre, utilisés en permanence, ils peuvent nuire à la participation aux discussions informelles propres à un projet.

Pour le comportement dérangeant d’un collègue, il n’y a pas de recette magique, mais il est fondamental d’aviser (gentiment) la personne. Mieux vaut bien s’entendre avec ceux qu’on côtoie 40h/semaine plutôt que de laisser les frustrations s’accumuler.

Une réponse à L’aire ouverte: pour ou contre?
  1. Benoit Domingue Répondre

    Chère Alessandra, est-ce que tu pourrais baisser le volume de tes écouteurs SVP? ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Entrez votre nom, courriel et votre commentaire.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code class="" title="" data-url=""> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> <pre class="" title="" data-url=""> <span class="" title="" data-url="">