Transferts entre navigateurs sans serveur avec WebRTC

Logo WebRTCLes Internets n’arrêtent pas de nous surprendre. En effet, aujourd’hui, pour la première fois depuis la création de l’univers, les navigateurs peuvent communiquer directement entre eux et ce nativement, sans “plugin”.

Ça peut vous sembler anodin, mais en fait c’est la plus belle chose qui nous soit arrivé depuis WebGL. Imaginez une application web qui fait de la vidéo-conférence dans un navigateur, sans même avoir besoin de serveurs de médias? Avoir su, Microsoft n’aurait probablement pas acheté Skype.

Vous êtes probablement déjà tombé de votre chaise, mais tenez vous bien : cet API javascript permet beaucoup plus que le transfert audio/vidéo en p2p. Je vous présente maintenant les 3 grandes fonctionnalités de WebRTC.

1. Donner accès au navigateur à votre caméra et à votre micro

La capture des flux audio et vidéo peut être utilisée à d’autres fins que le transfert p2p. Il est possible d’utiliser les Canvas ou WebGL pour créer des effets impressionnants sur la vidéo capturée (exemple) ou encore de créer des visualisations du flux audio.

2. Permettre le transfert p2p des flux audio et vidéo

Ce volet assure le transfert des données récupérées via la première fonctionnalité. De plus, elle assure l’encodage des médias et leur cryptage pour un transfert sécuritaire. La gestion de la bande passante est aussi effectuée dans cette partie.

3. Permettre le transfert de toutes autres données de l’application en p2p (yay!)

On arrive à ma partie préférée. N’étant pas un grand fan de vidéo-conférence, je suis plus intéressé par cette dernière fonctionnalité, qui permet le transfert de toute donnée d’un navigateur à un autre. On parle ici d’une révolution sans précédent pour les applications web et le domaine des jeux vidéo multijoueurs dans un navigateur.

Sécurité

La sécurité a été mise de l’avant avec ce standard par le cryptage des données obligatoire ainsi qu’une interface utilisateur avec opt-in d’autorisation explicite dans le navigateur.

Compatibilité

Les versions à jour de Chrome et Firefox supportent présentement l’API. Avec Microsoft qui a annoncé le support WebGL sous Internet Explorer 11, je crois qu’on peut souhaiter qu’ils vont suivre aussi pour le standard WebRTC sous peu. Mais rien n’est confirmé pour le moment! Donc les utilisateurs IE devront toujours utiliser le plugin Chrome Frame pour avoir accès à ces fonctionnalités.

Vous pouvez tester le support de votre navigateur avec cette application qui permet le partage de fichiers en p2p.

Conclusion

Puisqu’il est maintenant possible de diminuer considérablement la charge de bande passante aux serveurs, le Web pourra évoluer et fournir des applications riches à moindre coûts et plus performantes pour l’utilisateur. C’est à ce moment qu’on se dit : “C’est beau la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Entrez votre nom, courriel et votre commentaire.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code class="" title="" data-url=""> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> <pre class="" title="" data-url=""> <span class="" title="" data-url="">