Microsoft Edge: surprises et nouveautés

Microsoft Edge

(source de l’image: en.tradilife.com)

Connu au tout début sous le nom de code «Spartan», Edge est sans doute l’une des caractéristiques les plus attendues du nouveau système d’exploitation de Microsoft. Sept mois après que la firme de Redmond ait annoncé que Windows 10 allait bénéficier d’un tout nouveau fureteur, construit de toutes pièces (mais héritant de certains aspects de Trident, le moteur de rendu à la base d’Internet Explorer), nous pouvons maintenant profiter de ce nouveau navigateur avec le lancement officiel de Windows 10. Une grosse nouvelle pour les développeurs: le moteur de rendu serait beaucoup plus ouvert aux standards du Web dont ses compétiteurs suivent déjà depuis longtemps.

Sous le capot

Ce que la plupart des utilisateurs voudront savoir avant tout, c’est la performance du nouveau fureteur. Déjà, il impressionne avec une rapidité d’exécution qui se compare et parfois même dépasse Chrome et Firefox (selon le test effectué). On note ainsi une amélioration allant jusqu’à 112 % en rapidité par rapport à ses concurrents. Voici quelques résultats de tests réalisés à titre comparatif :

Graphique de performance des navigateurs

(source de l’image: anandtech.com)

  • L’arrivée du nouveau fureteur de Microsoft apporte de nouvelles caractéristiques telles que l’intégration de Cortana, qu’on a déjà vue auparavant dans d’autres produits Microsoft.
  • La possibilité de faire des captures d’écran à même le fureteur et un mode de lecture qui met l’emphase sur le texte en supprimant tous les autres éléments de la page qui pourraient être considérés comme des distractions.

Pour l’instant, il faut noter l’absence de support pour les extensions, mais il est prévu d’ici la fin de l’année qu’un format semblable au Google’s Chrome App Store voit le jour. Il faut aussi prendre en compte qu’en ce moment, le navigateur semble avoir des problèmes de mémoire lorsqu’il y a un nombre élevé d’onglets ouverts.

Pour ce qui est d’Internet Explorer, il existe toujours dans Windows 10. Il recevra des mises à jour, mais occupera un rôle secondaire pour une simple question de soutien de rétrocompatibilité.

De gros changements pour améliorer la sécurité

Avec Edge, Microsoft abandonne les vieilles technologies que sont VML, VB Script, Toolbars, BHOs et ActiveX pour n’en nommer que quelques-unes. Le fureteur bénéficiera, en plus de l’intégration de Microsoft Passport et de SmartScreen, du protocole HTTP Strict Transport Security ainsi que le standard Content Security Policy, qui permet de limiter les attaques de type cross scripting sur le contenu d’une page Web. Afin d’empêcher les bugs et les logiciels malveillants d’avoir accès à des ressources, Microsoft Edge sera considéré comme une application Windows Universal qui permettra à ce que l’ensemble de ses processus s’exécute dans un sandbox.

Un futur prometteur

Donc, est-ce assez pour vous motiver à changer vos habitudes en délaissant Chrome, Firefox, Safari ou tout autre navigateur Web ? Le choix appartient évidemment à tout un chacun selon vos besoins. Mais une chose est sûre, Edge est comme la nouvelle voiture performante qui colle aux rétroviseurs de ses concurrents et qui pourrait devenir un nouveau compétiteur sérieux dans la course. Mais de façon globale, c’est un bon début, quoiqu’encore limité, mais tout de même un pas de géant pour Microsoft dans le créneau des navigateurs Web.

Il serait juste de penser que les changements à la tête de la multinationale américaine ont redonné un souffle nouveau à la compagnie, ce qui semble aussi être dû à des changements importants de leurs philosophies. Changements qui sont tout aussi notables dans la direction prise avec Windows 10. Bref, reste à voir comment toutes ces nouveautés s’adapteront avec le temps et si les utilisateurs suivent et embarquent dans le changement de cape que prend Microsoft.

Sources:  trustedreviews.com
 techradar.com
 theverge.com
 pcworld.com
 siliconangle.com
 zdnet.fr
 blog-nouvelles-technologies.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Entrez votre nom, courriel et votre commentaire.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code class="" title="" data-url=""> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> <pre class="" title="" data-url=""> <span class="" title="" data-url="">