Dites NON aux CMS propriétaires!

cms listLe Web est aujourd’hui devenu un outil essentiel pouvant considérablement influencer votre position concurrentielle dans votre domaine d’activité. Au coeur de chaque site Internet il y a généralement un gestionnaire de contenu nommé CMS (content management system). Le choix du bon gestionnaire de contenu est un élément qui ne doit pas être pris à la légère surtout si vous désirez posséder un site que vous pourrez vous même faire évoluer dans le temps. Par contre un élément devrait être clair pour tout le monde: “Dites NON aux CMS propriétaires” ! Avant de débuter allons-y pour quelques définitions de base qui vous aideront à comprendre cet article.

CMS LIBRE DE DROIT :

Un outil de gestion (très souvent gratuit) dont le code source est ouvert afin de pouvoir être modifié et redistribué, dans un contexte de développement communautaire. Il en existe plusieurs pour différents besoins. Quelques exemples : WordPress, Drupal, Django CMS, Magento. Ce genre de CMS s’avère un excellent choix et permet de développer des sites Web de qualité.

CMS SUR MESURE:

Un outil de gestion développé spécifiquement pour les besoins d’une client à partir d’une classe d’outils souvent libres de droits. Le développement de CMS sur mesure utilisant une classe d’outils libres de droit s’avère aussi un excellent choix, principalement dans le développement d’outils plus complexes ou adaptés à des besoins précis.

CMS PROPRIÉTAIRE :

Un outil de gestion développé par une entreprise, dont les codes sources lui appartiennent et dont la connaissance du code est gardée privée (non partagée à une communauté de développeurs). Choisir ce type de CMS est selon moi une mauvaise décision d’affaire. Voici 5 raisons motivant mon point de vue.

5 raisons pour dire non aux CMS propriétaires

1- Emprisonné par votre fournisseur

Utiliser un système propriétaire vous placera dans une position où vous serez emprisonné par votre fournisseur. Ceci s’explique par le fait qu’il est le seul à connaître ses codes sources et à pouvoir y apporter facilement des changements. Donc même si votre fournisseur vous lègue un droit de modification sur son CMS, fort est à parier que seule son équipe sera en mesure de supporter votre plateforme contrairement au CMS libre de droits, où l’information sur la programmation est bien documentée et connue par un large éventail de développeurs.

2- Sa pérennité et de ses mises à jour

Lorsque vous utilisez un CMS propriétaire, son concepteur est responsable de sa pérennité et de ses mises à jour. Pour avoir longtemps développé ce genre d’outils, je peux vous dire que rare sont ceux qui investissent pour tenir à jour la technologie derrière leur application. En général l’énergie est surtout mise dans le développement de nouvelles extensions qui offriront plus de fonctionnalités à leur clients. Malheureusement ce mode de pensée fait que les entreprises désirant effectuer une refonte de leur site doivent “jeter” leur outil de gestion puisqu’il est soit devenu désuet ou ne peut pas être supporté par un nouveau fournisseur. Lorsqu’on opte pour des solutions libres de droits, chaque module est pris en charge par un petit groupe de développeur qui voit à son évolution complète. Les clients ont donc accès à des mises à jour régulières et peuvent avec un effort minimal voir à garder à jour leur outil pour plusieurs années. Lorsque viendra le temps de changer l’image de votre site vous pourrez ainsi économiser gros en conservant pour encore longtemps vos outils de gestions.

3- Réinventer le bouton à 4 trous
De nos jours il existe énormément de librairies de développements libres de droitsauxquelles les entreprises peuvent avoir accès. Ainsi, si vous avez besoin d’un panier d’achat, d’un outil de sondage, d’accepter des paiements sur votre site ou autre, il est possible pour vous d’utiliser des modules existants pour sauver beaucoup de temps. Lorsque vous utilisez un CMS propriétaire, en général tous les modules dont vous aurez besoin devront être conçus sur mesure pour vous s’ils n’existent pas. Ceci se résume à investir beaucoup d’argent pour réinventer le bouton à 4 trous. Et souvent ce bouton n’est pas aussi solide que l’autre que vous auriez pu vous procurer gratuitement.

4- C’est plus sécuritaire ? Pas vraiment !

Beaucoup d’entreprises développant des CMS propriétaires vendent ce concept en affirmant que leur plateforme est plus sécuritaire puisque le code est gardé secret. On appelle cela la sécurité par l’obscurité. Il est vrai que les CMS libres de droits risquent d’être la cible de beaucoup plus de gens. Par contre, avant d’être victime d’infraction dans notre maison, on ignore souvent l’importance de s’installer un système d’alarme. La journée où quelqu’un veut entrer, la porte lui est donc grande ouverte. Donc est-ce mieux de cacher sa maison au fond d’une forêt sans système d’alarme ou de la rendre visible à tous afin que chacun puisse la surveiller et voir à la garder protégée ? C’est un long débat mais personnellement, je suis d’avis qu’on gagne beaucoup à unir nos forces.Une chose est certaine, n’optez pas pour une plateforme propriétaire en pensant qu’elle sera plus sécuritaire. Elle vous offrira tout au plus une approche de sécurité différente des plateformes libres de droits :)

5- Évolution beaucoup moins rapide

Il n’est pas rare de voir des communautés de développement libres de droit être constituées de plusieurs milliers de développeurs. En regardant quelques statistiques de l’utilisation d’une plateforme comme WordPress par exemple, on remarque que près de 72.4 millions de sites WordPress ont été développés par plus de 90 000 développeurs.Connaissez-vous beaucoup d’entreprises ayant développé autant de sites et possédant autant de développeurs ?

Si nous regardons les sites à succès utilisant une plateforme comme Django ou Django CMS, nous pouvons répertorier des sites fort reconnus tel que Pinterest, Instagram, Disqus, Mozilla, le New York Times, le Washington Post,  le National Geographics, Mercedez Benz, Walt Disney, IBM, AMD, Intel, le Discovery Channel et même la Nasa.  Connaissez-vous beaucoup de logiciels propriétaires ayant eu la chance d’être intégrés sur autant de site de renoms ?

Quand vous optez pour une solution propriétaire vous vous en remettez tout au plus à quelques centaines de développeurs si vous faites affaire avec une grande agence et rare sont ceux ayant un niveau d’utilisation aussi important que les plus populaires plateformes de développement libres de droits. Il est donc normal qu’une plateforme libre de droits soit capable d’évoluer beaucoup plus rapidement qu’une plateforme propriétaire.

Quoi en penser ?

Quand vous choisirez votre prochain outil de gestion, je vous suggère donc fortement d’éviter les CMS propriétaires développés et supportés strictement par un fournisseur. Optez plutôt pour un CMS libre de droits ou un CMS sur mesure développé avec des outils libres de droits. Ces plateforme vous en donneront beaucoup plus pour votre argent, vous offrirons un bien meilleur retour sur votre investissement et vous pourrez les utiliser très longtemps :)

9 réponses à Dites NON aux CMS propriétaires!
  1. Agence drupal Répondre

    Tout à fait d’accord ! Il vaut mieux privilégier les cms open source qui sont beaucoup plus flexibles que des solutions propriétaires. Vous aurez moins de mal à faire évoluer votre site Drupal que sur une autre plateforme non libre

  2. David Répondre

    Bonjour,

    Que pensez-vous lorsque on compare Joomla et WordPress?

    Merci

    • Paul Ross Répondre

      Bonjour David,

      Je ne suis pas un expert en Joomla mais si j’avais à dresser un comparatif je dirais que les deux plateformes sont supportées par une très grosse communauté et existent depuis longtemps. Par contre, compte tenu de l’augmentation de popularité des blogues et de la forte croissance d’animateurs de communauté, j’ai tendance à suggérer à mes clients d’investir dans WordPress.

      Cela dit, il existe plusieurs autres technologies Open Sources émergentes et extrêmement efficace. L’une des plateformes que j’apprécies beaucoup est Django qui est construit en Python. Si tu ne connais pas je t’invites à la découvrir en visitant https://www.djangoproject.com/. Le site est pas très sexy mais le projet gagne à être découvert par des experts du domaine du Web. Merci pour ta participation :))

  3. Keven Lefebvre Répondre

    Bien d’accord, et si je peux rajouter un point: le transfert des données! Il existe des services / scripts qui permettent de transférer facilement un site Joomla vers WordPress ou autre. Ça peut se faire assez rapidement quand le client souhaite changer de plateforme. Dans le cas où le client était sous une solution propriétaire, en plus d’être compliqué d’obtenir les données, ça peut être fastidieux de créer un script qui va automatiser le transfert. Parfois ça n’en vaut la peine… Bref! Très bon article.

    • Paul Ross Répondre

      Bonjour Keven,

      Je suis absoluement d’accord avec toi et c’est un très bon point que tu soulève. Lorsque nous optons pour des plateformes libres de droit la migration de donnée est beaucoup simplifiée et par conséquent on est moins prisonnier d’une seule technologie. Joomla vers WordPress et vice versa est un exemple parfait.

      Merci d’avoir commenté. Très pertinent :)

  4. David Roussel-Picard Répondre

    Bonjour Paul et tous les autres! :)

    Merci pour vos opinions sur ce sujet soit dit en passant. C’est intéressant d’obtenir des avis basés sur des expériences et non seulement des fiches techniques.

    • Paul Ross Répondre

      Ça fait très plaisir. Si jamais tu as des questions spécifiques surtout n’hésites pas. Il me fait toujours plaisir de donner un coup de main à ceux qui participent sur notre blogue. Bonne journée :)

  5. Hébergement site Internet Répondre

    Bonjour,

    En règle général, je suis complètement d’accord, bien que les CMS libres de droits ont aussi leur part de problème, de même que le sur mesure.

    Pour les libres de droits, trop souvent les gens négligent l’entretien qui doit y être fait et utilise souvent des ajouts (plug-in) non vérifier et s’ouvre à toutes sortes de vulnérabilité. Bien que je conseille souvent cette solution à des clients, je leur donne aussi des avertissements sur la bonne façon des entretenir.

    Pour les CMS sur mesure, il faut s’assurer d’avoir les connaissances pour l’améliorer. Aucun code n’est libre de faille, un CMS sur mesure et utiliser par nous seuls ne fait pas l’exception. La seule différence c’est qu’on est soit seul pour régler un éventuel problème ou qu’on doit engager une firme ou programmeur pour le réparer si on n’a pas les connaissances. De plus, lorsque les technologies évoluent (EX PHP. MySQL, IIS, MsSQL…) Le CMS ne sera peut-être pas en mesure d’évoluer aussi et devra être refait.

    Pour les CMD propriétaire, souvent ceux-ci sont offre par de larges firmes (EX : WHMCS) qui offre un soutien et une mise à jour. Mais si ceux-ci sont achetés à une plus petite firme, en effet il peut être difficile d’avoir les mises à jour ou de s’en départir.

    En fin de compte, il s’agit de savoir quel risque nous sommes prêts à prendre!

    • Paul Ross Répondre

      Très bonne intervention. Je suis d’accord avec vous :) Merci pour ce commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Entrez votre nom, courriel et votre commentaire.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code class="" title="" data-url=""> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> <pre class="" title="" data-url=""> <span class="" title="" data-url="">